Juliette Smeralda - Peau noire, cheveu crépu 

 

S'intéresser au binôme cheveu (crépu)/peau (noire) pour révéler les lieux de passage de la domination ethnoculturelle d'un groupe par un autre est dicté par le souci d'adopter - dans le traitement de la problématique complexe de l'imitation et/ou de l'emprunt interculturel - une démarche empirique qui donne à voir l'empreinte, sur le corps et le cheveu des dominés, des modalités concrètes de l'exercice de l'influence des dominants, que l'on aurait objectivement un peu plus de mal à cerner, à travers la seule étude de leur discours. Outre de devoir s'ajuster en permanence aux évolutions sociales qui s'imposent à eux, les dominés, privés de projet de société et de modèle de développement autocentré, se voient condamner à se remorquer à un développement exogène, qui ne leur laisse de choix qu'entre l'emprunt et l'imitation de traits socioculturels non adaptés à leurs spécificités raciales et culturelles, mais qui les aident cependant à ne pas être exclus de " la marche du monde. 

Peau noire, cheveu crépu

39,99C$Prix
  • Format 16cm x 24cm
    Nombre de pages 256
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now